Un fil à la patte

 

Code-barre Il ne suffisait pas que l’on s’attache avec l’internet, sa messagerie, ses blogs, avec le téléphone portable, voilà maintenant le bracelet. On est tombé sur la tête !
J’ai connu une époque où je n’avais même pas un téléphone filaire à mon domicile : en cas d’urgence, on envoyait un télégramme… et j’ai survécu. Aujourd’hui, je suis devenue addict et consulte un nombre incalculable de fois ma boîtamel, mes boîtamels devrais-je dire, même si l’une d’entre elles n’est connue que d’une seule personne, et encore, je n’en suis pas certaine, même si par inadvertance je lui ai un jour envoyé un mail de cette boîte – un acte manqué, diraient certains ! Je ne peux envisager de quitter mon domicile sans m’être assurée que j’ai bien mon smartphone dans le sac. Aussitôt attablée à la terrasse de mon bar favori, j’y jette un oeil, sait-on jamais ? Ne jamais prendre le risque de rater un petit mot de telle ou telle personne… qui peut-être vous donne un rendez-vous, allez savoir ! Ce qui est idiot, mes copains/copines savent où me trouver.
Régulièrement je jette un oeil sur Facebook, qu’ont donc fait mes potes (virtuels) depuis ce matin ? Ont-il posté une photo, une vidéo, une musique ? Ou la pensée du jour, à laquelle invariablement on commente en cliquant sur « j’aime » ; remarquons en passant que la mention « j’aime pas » n’existe pas ! Je m’inquiète si mes lecteurs habituels n’ont pas laissé un commentaire sur ma dernière note de blog…
Suis-je plus heureuse ainsi « sécurisée » ?
Que nenni, tout au contraire. Je suis « attachée ». Bien sûr, tous ces engins ont de bons côtés, ne le nions pas. Pouvoir être joint n’importe où n’importe quand présente aussi des avantages quand on est mère, ou grand-mère, ou père (pardon, j’oubliais que les papas poules existent).

De bons et de mauvais côtés, comme tout. Ce qu’il faut, c’est savoir utiliser les technologies mises à notre disposition à bon escient. Ne pas se jeter dessus dès leur mise sur le marché, car il est difficile de faire machine arrière. Le net permet de belles rencontres, certaines restent virtuelles, d’autres se concrétisent. Mais attention à la déception possible – probable ? – car à l’écrit on peut tricher facilement, se créer un personnage de toutes pièces, véhiculer une fausse image de soi. Et l’on a tôt fait de fantasmer… et de se casser la gueule !

Je viens de lire un tout petit articile titré « Mon web, ma came » qui donnent les résultats d’une enquête effectuée auprès de 1000 Britanniques âgés de 18 à 65 ans, auxquels on a demandé de s’éloigner des nouvelles technologies pendant une journée entière (je serais capable pour te plaire de te donner 24 000 baisers… Pardon je m’égare). Loin du net, 53% ont éprouvé une sensation de manque ; 40% ont souffert d’un sentiment de solitude ; seuls 23% ont savouré ce moment de liberté.

Je décide que dorénavant je ferai partie des 23%. Je ne sais pas encore comment je vais y parvenir. Un tour de magie ? en force ? par décision pure et simple ? par ma seule volonté ? par sagesse ? par résignation ? J’en viens à me demander si les thérapies comportementales ne seraient pas efficaces dans certains cas. J’ai souvent entendu dire qu’elles pouvaient être dangereuses car elles ne feraient que déplacer les poblèmes. Mais quand on a à peu près cerné les problèmes et qu’on n’entrevoit pas de solution, pourquoi pas ? Il existe aussi la possibliité que l’on s’occupe à autre chose ; un copain m’a filé un coup de pouce récemment en me disant : écris, écris, ne t’occupe pas des autres, écris ce que tu penses, écris ce que tu ressens ; ne juge pas toi-même si ce que tu écris est bien ou pas ; jette sur le papier; Pari tenu ? le 31 décembre je dois remettre ma copie. Je suis dessus depuis 5 heures du mat’ (par Chagrin d’amour, 1981, souvenir de la Belle-de-Mai !)

Publicités

19 commentaires sur “Un fil à la patte

  1. Le sevrage va être long et difficile ,la consommation de commentaires et autres substances ayant entrainé une forte addiction,les cas de rechute sont fréquents.

  2. … « à l’écrit on peut tricher facilement, se créer un personnage de toutes pièces, véhiculer une fausse image de soi » : C’est ben vrai ça ! Moi qui vous parle, je suis plutôt joyeux, mince (donc n’ai pas besoin de bretelles), élancé, je porte des mocassins de bon faiseur (et non des charentaises trouées), jamais je ne médirais sur le bon docteur Delajoux, dont j’admire l’expertise et l’honnêteté, je trouve que Madame Aubry a le profil parfait pour présider notre république, qu’il n’y a pas suffisamment d’immigrés d’Afrique dans notre pays, ce qui provoque des tensions avec les Gaulois de souche, alors que dès que les immigrés deviendront majoritaires leurs lois et modes de vie s’imposeront et cloueront enfin le bec aux nouveaux minoritaires. Je trouve le maire de Paris bien mesquin de n’avoir organisé dans son hôtel de ville qu’une seule Grande Soirée Ramadan, sur les 30 disponibles.

  3. Exact!mais sans tricher ni mentir on brode toujours un peu autour de notre personnage et de ce que nous écrivons.Pas besoin de faire subir nos états d’âme,aux autres.

  4. Eliberan : je ne suis pas impudique (bien loin de ça) mais ça me fait du bien parfois de « me vider » et les mots de soutien m’aident. Ce ne sont pas des états d’âmes mais autre chose que la maîtresse des lieux connaît.
    Désormais -et Jeanne-Pascale le sait- je ne pourrais plus vivre sans mon facebook. Belle journée à vous.
    Jeanne-Pascale : j’aime beaucoup cet article. Flo.

  5. Déja quand on est conscient d’être accroc à internet et surtout aux réseaux sociaux c’est un grand pas.Maintenant il faut le franchir , ce pas. Maintes fois j’ai essayé.Je sais qu’ un jour j’y parviendrai ! Les blogs m’interressent davantage.(c’est un bonheur d’être lue et d’ avoir des commentaires , des amis(es).

  6. FLORENTINE : Qui est cette Jeanne-Pascale, que je me la fasse fissa.. Depuis que je sais, pour en avoir interviewé et lu kekzunes, que DSK est, aux yeux d’un grand nombre de femelles, un homme très attirant, je n’ai plus de retenue, DSK a fait sauter une soupape. Quand je le regarde à NY à la télé, je vois un bossu replet poussif. Quand je me regarde dans le miroir, je vois « pas pire ». Et n’allez pas me dire que c’est le fric du compte en banque de Mme Sinclair qui excite ces dames et demoiselles, leur fait mouiller la chatte et gonfler les lèvres de la vulve… Pour en savoir plus sur ce dernier point, comme d’habitude, WIKIPEDIA : <a href= »http://fr.wikipedia.org/wiki/Grandes_l%C3%A8vres »>http://fr.wikipedia.org/wiki/Grandes_l%C3%A8vres</a&gt;

  7. GG En voilà un qui sait causer au femmes,il y en a d’autres qui ne parlent même pas , ils fout tout sauter ,soupapes, culasses,boulons ! et en plus avec avec un oeil torve braqué en permanence sur le cul de la prochaine. Non GG faut pas avoir honte de tes bretelles .

  8. Mais qu’est-ce qu’elles lui trouvent toutes, à DSK ? Je ne les comprends pas, un homme « facile », quel intérêt ? Même pas le plaisir de tenter de le séduire ! Enfin moi ce que j’en dis, c’est pour causer car je suis amoureuse et je ne sais même pas qu’il existe d’autres hommes sur la terre…

  9. DSK n’est pas un « sin « Il n’est pas « clair » Il n’a que l’argent « facile » et elles y trouvent toutes leur  » intérêt  »

  10. Du moment que je lui réserve l’exclusivité du reportage sur la clinique du point G !
    Très joli ton nouvel « en-tête » …
    J’espère que tu n’es pas vexée de mon long « silence » ?
    Comme je te l’avais écrit une fois, tes deux blogs « plantaient » l’ordinateur que je squattais ».
    Maintenant nouveau boulot, nouvel ordinateur tout beau, tout neuf, alors aujourd’hui étant férié ici, j’ai tenté ma chance, et ça marche !
    Quel plaisir de te retrouver !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s